Skip links

Les archives en quelques mots

Les archives des Ursulines se composent de tous les fonds des monastères et maisons créés par les Ursulines du Québec, depuis 1639. De Roberval à Stanstead et de Jacquet River (Nouveau-Brunswick à Maillardville (Colombie-Britannique), en passant par Gaspé, Amqui, Shawinigan et l’île d’Anticosti, chaque monastère des Ursulines de l’Union canadienne a eu son service d’archives et des archivistes soucieuses de conserver la mémoire de leurs communautés et de leur mission d’éducation.

Mandat

Le secteur des archives a pour mandat de recevoir, de conserver et de mettre en valeur le legs archivistique de l’Union canadienne des moniales de l’Ordre de Sainte-Ursule. Outre les archives historiques, ce legs comprend également les livres et les publications.

Portrait

Le secteur des archives, ce sont cinq dépôts d’archives dispersés dans trois villes : Québec, Trois-Rivières et Rimouski. Il rassemble les archives religieuses et historiques dont une partie est rendue accessible aux chercheurs. Les archives sont constituées de fonds institutionnels et privés que l’on peut regrouper en trois grandes catégories :

  1. Fonds des monastères, maisons et communautés (incluant toutes les fondations des anciennes provinces de Québec, Trois-Rivières et Rimouski;
  2. Fonds des Œuvres (écoles, hôpital à Trois-Rivières, activités de pastorale);
  3. Fonds privés des religieuses.
Rechercher dans les documents
Return to top of page