Skip links

Programmation soulignant le 350e anniversaire de décès de Marie de l'Incarnation

À l’origine de la première école pour filles en Amérique du Nord, Marie Guyart de l’Incarnation (1599-1672) laisse un legs incommensurable à la société québécoise et au monde. Favorisée par d’importantes expériences spirituelles au cours de sa vie, elle est considérée comme une grande mystique. Mariée, mère, puis veuve, elle se montre une femme d’affaires efficace avant d’entrer chez les Ursulines de Tours en 1631.

Débarquée à Québec le 1er août 1639 avec deux religieuses et Marie-Madeleine de Chauvigny de La Peltrie, Marie de l’Incarnation conçoit le premier monastère de son ordre en Amérique, dont elle supervise la construction en Haute-Ville.
Ses talents sont multiples : enseignante hors pair, excellente brodeuse, épistolière prolixe, écrivaine remarquable, elle se fait aussi linguiste, composant notamment des dictionnaires dans différentes langues autochtones.

Décédée le 30 avril 1672, elle est inhumée au monastère des Ursulines de Québec. La sainteté de sa vie est attestée par l’Église qui la béatifie en 1980 et la canonise en 2014. Elle est également désignée comme personnage historique par le gouvernement du Québec en 2017.

À l’occasion du 350e anniversaire de son décès, un florilège d’activités est présenté du 30 avril 2022 au 30 avril 2023. Elles s’adressent à un public de tous les âges et permettent de mieux faire connaître ce personnage incontournable de notre histoire.

Découvrez la programmation culturelle Découvrez la programmation scientifique

Voici les détails de la programmation pour le 350e anniversaire du décès de Marie de l’Incarnation. 

Les activités de cette programmation sont rendues possibles grâce à :

Les activités du Pôle culturel du Monastère des Ursulines sont rendues possibles grâce à

Return to top of page