Skip links

Retour aux collections

Objets de dévotion

Boîte à hosties
Étain
Fin du XVIIe siècle
Les boîtes à hosties sont destinées à la conservation des hosties non consacrées. Elles sont toujours munies d’un couvercle pouvant servir de baiser-de-paix ; elles portent alors un motif religieux. Le couvercle de cette boîte est ornementé d’une croix et de l’inscription IHS abréviation de l’expression latine Iesus Hominis Salvator.

Croix reliquaire pendentif
Métal
XVIIIe siècle
Cette croix a appartenu à sœur Marie-Anne Migeon de Bransac (Marie-de-la-Nativité), 1685-1771) supérieure au Monastère de Québec de 1754 à 1761.
Sur l’avers de la croix a été gravée une couronne d’épines ainsi qu’une croix et trois losanges. Au revers, on distingue trois croix potencées et le monogramme de Marie. La partie inférieure de la croix se dévisse et permet d’ouvrir l’objet. À l’Intérieur, il y a un petit papier sur lequel est inscrit à l’encre brune le nom de la propriétaire. L’objet a dû à l’origine contenir une petite relique.

Panneau de dévotion
Bois, fer, peinture et or
Date inconnue
Tota Pulchra es Maria et Macula non est In te désigne une prière à la Vierge Marie tirée du Cantique des cantiques. Le texte latin peut se traduire par : Tu es toute belle, mon amie, et la faute originelle n’est point en toi. » (Ct 4:7).

Clou forgé à tête ronde
Fer
Non daté
Ce type de clou, à l’image des clous de la Passion, servait au cours de professions longues lorsque les novices ursulines prenaient l’habit. Les novices devaient reproduire par des gestes symboliques la passion du Christ. Les clous étaient accompagnés d’une couronne d’épines.

Cadre à Agnus-Dei
Bois, papier, velours, verre et dorure
XIIIe siècle
Ce cadre vitré, sur fond de velours noir, renferme un ostensoir de type soleil fait de paperolles dorées. L’ostensoir porte en son centre un médaillon Agnus-Dei, objet de dévotion en cire blanche de forme ovale avec d’un côté l’agneau pascal et de l’autre un sujet religieux varié. L’ostensoir est entouré de fleurs de lys dorées alors que le contour est décoré d’une bande composée d’un motif répété. La base de l’ostensoir présente des feuilles. Ces éléments sont aussi faits de paperolles.

Return to top of page